Ma Saab 9-5

C’est une 2.0T 220 ch BVA6 Biopower - Aéro de couleur bleu Fjord
L’Aéro a les équipements de série suivants (en supplément de ce que propose la Vector): Chassis sport, jantes alliage 19″ Turbine, sièges sport cuir perforé, siège conducteur et rétroviseurs électriques à mémoire, système audio Harman Kardon 11 haut-parleurs et son surround 5,1, Double sorties chromées de l’ échappement, entourage « chromé » des antibrouillards avants.

En option, J’ai pris :
Le pack pilote : Affichage tête haute, feux au Xenon directionnels, feux avants adaptatifsLe pack sécurité : Ouverture/condamnation des portes sans clef, Sécurité anti-effraction, assistance de parking avant et arrière, assistance à la manoeuvre.

Mes impressions :
Tout d’abord j’en suis très content. On voit l’évolution que l’automobile a fait en 20 ans quand on passe de la 900 à la 9-5.
Et même par rapport à ma voiture « moderne » précédente, une Mercedes classe R (grand monospace de 7 places que l’on ne voit pas beaucoup en France) avec un moteur 6 cylindre diesel 3.0 190ch.

La 9-5 est beaucoup plus silencieuse et vive.
Le sonorité de son moteur est agréablement sportive quand on la relance à partir de 70-80 km/h. Quel punch !
Ce que j’apprécie est qu’elle est aussi agréable et facile à conduire en conduite pépère, souple ou sportive. Malheureusement, je n’ai pas eu encore l’occasion de la conduire longtemps sur autoroute. Les phares adaptatifs sont une fonction très agréable : A partir de 80km/h sur route non éclairée, les phares passent en longue portée et repassent automatiquement en feux de croisement quand des phares sont détectés en face.

D’un point de vue économique, Elle revient moins cher qu’un diesel équipant une voiture de catégorie équivalente grâce au l’éthanol E85 (pour 85%Ethanol et 15% de essence 95) (0,83 € au Carrefour de Sartrouville) avec en prime un agrément et plaisir de conduite nettement supérieurs à un diesel. Bien sûr le problème est l’autonomie, en conduite urbaine c’est 400 à 500 km mais également le peu de stations distribuant de l’E85 dans certaines régions. Alors il faut mettre du 95. Le moteur gère tout seul le mélange.
A l’intérieur, l’habitacle est spacieux surtout aux places arrières grâce à la longueur de la voiture (5m). Les sièges ergonomiques sont confortables avec un soutien lombaire réglable. Le GPS propose des itinéraires alternatifs en cas de de problèmes sur le trajet.La fonction black panel pour ne pas être fatigué par l’éclairage du tableau de bord en cas de conduite de nuit sur routes non éclairées.
Du coté négatif : les appuis têtes pas très confortables et une boite à gant minuscule, commande de régulateur de vitesse pas très intuitive.
J’oublie la ligne. Je la trouve très élégante. Après les lignes fades des SAAB post 900 classic, la 9-5 NG remet au goût du jour certains traits caractéristiques de la 900, comme son pare-brise courbe, sa ligne de caisse haute et montante vers l’arrière. le fin bandeau lumineux qui souligne les phares remplit son office de sécurité tout en étant fin et de bon goût (contrairement à Audi par exemple).
Sa ligne est originale, c’est tout ce j’attends d’une SAAB.
SAAB, c’est rouler différent !




Pas d'articles connexes.

À propos de Xavier Bernard

consultant formateur, utilisateur passionné de SAAB. Je posséde Une SAAB 9000 anniversaire 2.3 turbo, noire ( automobile Belge achetée à un anglais qui l'utilisait exclusivement pour aller en Espagne, maintenant elle est en France) Une SAAB 900i16 blanche classic de 1991 Projet : 900 coupé et 900 cab pour remplacer la 9.3
Ce contenu a été publié dans Coin Membres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>